Épilogue

À la recherche de la recette du bonheur

Si je pouvais utiliser un mot pour résumer mes dernières années de vie, le mot serait certainement “recette”.

Je possède tellement de recettes, chacune éparpillées un peu partout dans ma vie. Enregistrées dans mon ordinateur, épinglées sur mon frigo, écrites sur des bouts de post-it, gribouillées sur de vieilles feuilles froissées, perdues dans les recoins informatique de mon cellulaire, rédigées aléatoirement dans plus de 5 cahiers différents, dont certaines ont eu la chance d’avoir été transcrites avec amour et passion, d’autres notées à la va-vite dans des cahiers tout pourris que je traînais avec moi dans les restos et pâtisseries auxquels je travaillais.

La plupart de mes recettes préférées sont confortablement installées dans mes manuscrits écrits à la main, d’autres sont bien enregistrées dans ma tête, alors que certaines sont encore perdus dans mes cahiers d’école ou dans l’un de mes nombreux magazines et livres de pâtisseries.

Étrangement, je les aimes presque toutes autant les unes que les autres (même s’il y en a quelques unes qui trône fièrement au top de mon palmarès). Chaque recette me rappelle un souvenir particulier:

Parfois le doux souvenirs qu’elle évoque lorsque nous l’avons préparée pour quelqu’un que l’on aime (ou que l’on aimait), le moment de sa découverte, les efforts accomplis pour la créer, le plaisir qu’elle apporte lorsque je la cuisine ou encore l’émotion qu’elle à su apporter lors de sa dégustation.

Étrangement, j’utilise mes recettes comme des repères temporelles. Elles me permettent de me situer ou de me rappeler certains événement marquants qui se sont produits dans ma vie. Certains utilises de photos, des textes, ou des calendriers, moi j’utilise mes recettes.

Même si mon répertoire total doit en posséder plus de milles aujourd’hui (je n’arriverai jamais à toutes les compter), je suis constamment à la recherche de nouvelles. Par contre, il y a une recette que je recherche constamment depuis des années que je n’ai toujours pas trouvée.

Je l’appelle la recette du bonheur.

C’est une recette bien spéciale car sa composition change constamment au fil de notre vie. C’est une recette multi-sensorielle, qui peut évoquer des notes d’amertume, mélangée avec une douce note sucrée. Un peu comme le caramel. Elle possède également un coté piquant et relevé, tout en étant parfois très froide et directe, comme une crème glacée au piment. Encore plus étrange, à première bouchée, elle offre une texture rigide et craquante, mais quand on commence a la goûter un peu plus, elle peut parfois fondre en bouche, et devenir chaude et réconfortante, comme le chocolat.

Ce qui me fascine encore plus avec cette recette, c’est que même si l’on est pas pâtissier, tout le monde la recherche. Certains proclament même l’avoir trouvée. Parfois, ils essaient même de nous la vendre, proclamant qu’elle changera notre vie à jamais, autant qu’elle a changé la leurs…
Je crois que ces gens ont oublié un détails très important.


Cette recette, elle est différente pour chacun d’entre nous.